Trucs et logiciels

Les astuces ne doivent pas finir à la corbeille !

Archives de Catégorie: Ubuntu

Bientôt une install-party à Metz ? + autres liens sur le libre en Lorraine

Projet d’install-party à Metz

J’ai vu aujourd’hui sur le forum Ubuntu-fr qu’une install-party Ubuntu pourrait être organisée à Metz. Boolet (la personne à l’origine du projet) cherche pour cela des locaux et une date. Cette info est aussi présente sur le twitter de LibreEnLorraine qui recense les évènements liés au Libre dans la région.

Liste des GUL lorrains

Voici la liste des GUL (groupes d’utilisateurs Linux) en Lorraine d’après Lea-Linux et Wikipédia (j’ai enlevé les GUL dont le lien vers le site est mort) :

Bientôt un nouveau FAI lorrain ?

Vous connaissez le fournisseur d’accès FDN (French Data Network) ? Si non, il est présenté sur Wikipédia. Perso je l’ai découvert grâce à la fameuse vidéo de Benjamin Bayart Internet libre ou minitel 2.0 (sur fdn.fr, sur framablog). B. Bayart encourage l’essaimage de FDN dans les régions, pour rester un FAI associatif à taille humaine (je ne sais plus si c’est dans cette vidéo qu’il le dit ou une autre), et un tel projet voit actuellement le jour en Lorraine, nommé LDN pour Lorraine Data Network.

Avis aux amateurs pour un FAI alsacien

Par ailleurs, si vous êtes alsacien et intéressé par la création d’un FAI près de Strasbourg (à Eschau), je vous invite à lire ce sujet sur le forum ubuntu-fr.

Joyeux anniversaire Toshi et bienvenue au suricate rebelle !

Aujourd’hui, 10/10/10, les geeks sont en furie car c’est 42 en binaire… Fautdrait peut-être que je lise le bouquin un jour, pour bien comprendre. Cependant, d’autres évènements marquent ce jour :
Lire la suite

Que faire lorsqu’un dépôt est inaccessible ?

Sous GNU/Linux en général, les logiciels sont installés à partir de dépôts. Cela a de nombreux avantages, que je n’ai pas pour objectif de détailler ici, mais l’installation d’un logiciel peut ainsi se faire en une ligne de commande, le système allant chercher le logiciel dans le dépôt où il est répertorié.

Cependant, il m’est arrivé (et la dernière fois le jour où j’ai installé most) que le dépôt ciblé soit inaccessible. Sur cette capture d’écran, on voit bien que le dépôt fr.archive.ubuntu.com karmic/universe est inaccessible. Embêtant lorsque l’on veut un logiciel de ce dépôt, n’est-ce pas ?

Dépôt inaccessible

Heureusement, il existe au moins une solution, que je vais vous présenter ici : remplacer le dépôt français par le dépôt belge. Pourquoi belge ? Parce que la Belgique, c’est tout près.
Lire la suite

Installation de Crunchbang Linux

Avant d’installer LXDE sur Ubuntu, j’ai découvert une autre distribution, Crunchbang Linux, basée sur Ubuntu avec le gestionnaire de fichiers Openbox et le panel tint2. Étant assez légère, je l’ai installée pour avoir une distrib plus rapide à démarrer. Ceci était vrai lorsque j’avais installé Ubuntu Jaunty, je ne sais pas si ça l’est encore maintenant que j’ai Xubuntu Karmic. Quoi qu’il en soit, je vais quand même vous présenter l’installation à travers une série de captures d’écran. Comme sur toutes les *buntu que j’ai pu voir jusqu’à présent, il est possible de faire l’installation à partir d’un live-cd.

Voici des images de mon bureau après installation et configuration (minimale) :

Bureau vide

Bureau rempliLe fond d’écran et l’image de fond du terminal sont des fonds d’écran venant du forum de Crunchbang Linux réalisés par akaned.

Fond d’écran Tux Builder

Fond du terminal Crunchbang Bubbles

Comme les captures de l’installation prennent pas mal de place, je vous invite à suivre ce lien si vous voulez les voir :

Lire la suite

Avoir un conky fonctionnel sous LXDE

Souvent, lorsque je regarde des images de bureaux postées par d’autres Linuxiens, je vois un widget affichant un grand nombre d’informations sur le système (le nombre de processus, leur occupation mémoire…), le réseau (adresse IP…), ou même la météo. J’ai voulu moi aussi tester cela (ça fait un peu penser à vista même si le rapport est très faible, en effet ce ne sont pas des widgets de bureau comme les gdesklets par exemple). Le programme s’appelle conky, et sa configuration se fait grâce à un ou plusieurs fichiers textes, généralement .conkyrc. Le lancement en arrière-plan se fait avec la commande suivante :

conky -d [--config=<fichier_de_configuration>]

Sans fichier de configuration précisé, le fichier utilisé est ~/.conkyrc.

La syntaxe de ce fichier n’est pas simple au premier abord, mais des gens sympa ont donné le leur et la capture d’écran associée sur le forum Ubuntu, c’est là que j’ai trouvé la base de mon .conkyrc.

Voici le résultat final (le .conkyrc est en fin d’article) :

Conky dans ma session LXDE

Lire la suite

Changer les raccourcis clavier sous LXDE

Contrairement à Xfce ou Gnome, LXDE n’intègre pas par défaut de gestionnaire de raccourcis clavier. Cependant, tout n’est pas perdu : il suffit, pour ce faire, d’éditer le fichier .config/openbox/lxde-rc.xml. Cela peut se faire grâce à la commande

leafpad .config/openbox/lxde-rc.xml &

Personnellement, j’utilise plutôt emacs23, qui intègre nativement la coloration syntaxique du xml et que j’utilise depuis que je connais GNU/Linux. Mais passons.

Pour accéder à la partie du fichier qui nous intéresse, celle des raccourcis clavier, faites une simple recherche du mot « keyboard« . Vous arriverez à une zone composée d’éléments XML keybinding, qui signifie « raccourci clavier ». Passez les parties

<!-- Keybindings for desktop switching -->

et

<!-- Keybindings for window switching -->

(sauf si vous voulez les modifier), vous voilà maintenant devant les parties intéressantes : les raccourcis clavier pour lancer les applications. Voici deux exemples de définition de raccourcis clavier :

<!-- Launch Firefox with Alt+F -->
 <keybind key="A-f">
    <action name="Execute">
       <command>firefox</command>
    </action>
 </keybind>
 <!-- Launch Pidgin with Windows+P -->
 <keybind key="W-p">
    <action name="Execute">
       <command>pidgin</command>
    </action>
 </keybind>

La syntaxe est toujours la même : d’abord la combinaison de touches à utiliser, avec les touches séparées par des tirets. « C » signifie Ctrl, « A » Alt et « W » Windows ou Super. Les touches FX (X entre 1 et 12) se notent FX aussi, les touches des lettres se notent en minuscule (ex : pour la touche « A », on écrit « a »). Tout ça, je l’ai vu en examinant les exemples de raccourcis déja présents dans le fichier.

Ça fait du bien !

Verrouiller l’écran sous Xubuntu

Si vous êtes sous Xubuntu, vous avez certainement remarqué que lorsque l’on clique sur le bouton de déconnexion, il n’y a aucune option pour verrouiller l’écran.

En cherchant comment le faire, je suis tombée sur la FAQ de Xfce dans la documentation Ubuntu et plus particulièrement sur ce passage qui indique comment utiliser l’écran de veille Gnome à la place de celui par défaut.

Pour cela, il faut modifier le fichier /usr/bin/xflock4 en commentant cette ligne :

xscreensaver-command -lock || xlock $*

et la remplaçant par celle-ci :

gnome-screensaver-command --lock

Personnellement, cela ne m’intéresse pas, voulant garder un système aussi léger que possible. Mais lock signifiant verrouiller, on peut en déduire que la commande

xscreensaver-command -lock

permet de verrouiller le pc, ce qui est le cas. Certes l’invite de login est assez moche, beaucoup plus moche que celle de Gnome, mais au moins elle vient rapidement, ce qui n’est pas toujours le cas pour celle de Gnome. Il existe même un raccourci clavier par défaut pour verrouiller l’écran : Ctrl+Alt+Suppr (je l’ai appris sur le forum d’ubuntu, ici).

Voici à quoi ressemble l’invite de commande, certes avec un thème mais seules les couleurs changent (je ne sais pas comment faire une capture d’écran de cette fenêtre) :

Fenêtre de connexion de XScreenSaver

Source

Bon observateurs, vous aurez sans doute remarqué que dans la ligne originale se trouve une autre commande, xlock. Celle-ci n’est pas incluse par défaut dans Xubuntu mais se trouve dans les paquets xlockmore et xlockmore-gl. Je les ai donc testées aussi.

La commande xlock verrouille l’écran, rien de bien surprenant jusque là, mais il ne suffit pas d’agiter la souris pour avoir droit à l’invite de login, il faut cliquer. Les graphismes de l’écran de veille sont moins beaux que ceux de xscreensaver, que ce soit avec le paquet xclockmore ou xclockmore-gl. De plus, l’invite de login est trèès moche avec xclockmore-gl.

Pour ma part, je reste avec xscreensaver.

Installer Pragha sur Xubuntu

Le lecteur de musique par défaut de Xubuntu est Exaile. Je l’aime bien, sauf que quand on veut choisir une chanson dans la bibliothèque on doit d’abord passer par l’artiste puis l’album, ou par l’album, pas moyen de ne passer que par l’artiste. Du coup j’en ai cherché un autre, assez léger. J’en ai trouvé un qui me paraît pas mal, il s’appelle Pragha. Voici une capture d’écran :

Capture d'écran de Pragha

Il me paraît plus léger en consommation qu’Exaile aussi, même si ce n’est pas de beaucoup, il reste en dessous de 6 Mo de RAM pour ce que j’en ai vu :

Consommation de Pragha

Seulement, pour réussir à trouver le bon paquet qui me permettrait de l’installer, ce n’était pas simple !

Déja, le site www.getdeb.net est en panne. Tous les premiers liens renvoyés par google pour la recherche du paquet pointaient plus ou moins directement vers ce site.

Ensuite, avec le premier paquet que j’ai trouvé, je me suis heurtée à une erreur de librairie lcbdio, mais comme la bibliothèque était déja installée chez moi, je ne savais pas quoi faire :

Erreur de bibliothèque avec un paquet de la version 0.7.1.1

J’ai ensuite cherché pas mal de temps pour tomber sur cette page du forum Archlinux qui donne le lien vers le ppa de Steve G.

C’est là que j’ai pris mon paquet Pragha, version 0.72.

Il s’est installé sans problème, installant un autre paquet au passage pour la dépendance, et j’ai maintenant un beau lecteur audio qui tourne ! 🙂

De peur que ce lien aussi devienne obsolète, j’ai hébergé les paquets i386 et amd64 sur le blog, en les renommants en .deb.jpg pour pouvoir les uploader. Pour l’installer, renommez donc pragha_***-deb.jpg en pragha_***.deb.jpg :

Paquet Pragha Debian amd64

Paquet Pragha Debian i386

Accélérer le démarrage de Xubuntu

J’ai juste installé Xubuntu 9.10, et le démarrage ne me semble pas aussi rapide que je l’espérais. J’ai donc cherché comment l’accélérer. Deux choses me semblaient longues : le xsplash (l’image avant et après le login manager) et l’affichage du GDM (écran de login).

Pour accélérer tout ça, les solutions que j’ai trouvées sont :

  • la désactivation du xsplash
  • le remplacement de l’écran de login par un autre, plus léger.

Désactivation du xsplash

Pour mémoire, le xsplash de Xubuntu Karmic est celui-ci, avec les points blancs qui bougent :

XSplash de Xubuntu

Pour le désactiver c’est très simple, il suffit de renommer la commande xsplash de /usr/bin en xsplash.disabled (pour les non anglophones, disabled signifie désactivé) :

sudo mv /usr/bin/xsplash /usr/bin/xsplash.disabled

Remplacement du GDM par LXDM

LXDM est un display manager destiné à remplacer GDM dans les distributions basées sur LXDE. Pour ceux qui ne connaissent pas, LXDE est un environnement de bureau très léger, qui consomme beaucoup moins de ressources que Gnome. Je vous propose donc de remplacer le display manager de Gnome et Xfce par celui-ci, plus léger. Malheureusement, il n’est pas disponible pour Karmic, mais uniquement pour Lucid (prochaine version d’Ubuntu, 10.04). Qu’à cela ne tienne, on va aller le télécharger à l’adresse suivante :

http://packages.ubuntu.com/lucid/lxdm

En bas de la page se trouve la zone de téléchargement, « Download package ». Choisissez celui qui correspond à votre architecture (32 ou 64 bits).

Pour l’installer, double-cliquez dessus. L’installeur de paquets GDebi va s’ouvrir en vous indiquant si vous pouvez installer le paquet, ç-à-d si toutes les dépendances sont satisfaites. Si oui, cliquez sur « Installer le paquet » et entrez votre mot de passe.

Prêt à installer LXDM ?

L’installateur se lance, installe, et vous demande ensuite quel display manager vous voulez utiliser parmi la liste de ceux installés.

Installation de LXDM

Choix du display manager par défaut

Choisissez lxdm et cliquez sur « suivant ». L’installation se termine alors. Si vous avez déployé le terminal, vous vous apercevez qu’il est écrit «  ureadahead will be reprofiled on next reboot ». Cela signifie que le changement de display manager ne sera pas effectif juste en se délogguant mais qu’il faut redémarrer.

Installation terminée

Voilà, vous pouvez redémarrer et vous loguer sur un display manager tout neuf et plus rapide !

Comme display manager léger, il existe aussi Slim, mais il ne permet que de se loguer, pas d’éteindre/redémarrer le pc, c’est pour cela que je n’en parle pas.

Lire des mp3 sous (X)Ubuntu

Lorsque vous lancez votre lecteur de musique favori pour la première fois, en voulant lire un mp3, il est fort possible que vous ayez droit à un message d’erreur (ci-dessous celui sur Xubuntu avec Exaile) :

Erreur de lecture mp3 par Exaile

Pour y remédier, c’est très simple : un petit tour dans Système – Ajout suppression de programmes.

D’abord, on va vouloir afficher non pas uniquement les « applications maintenues par Canonical », mais « toutes les applications libres ».

Ensuite, on va entrer « mp3″ dans la zone de recherche. Dans la liste des logiciels proposés, on va notamment voir « Greffons Gstreamer supplémentaires » avec, comme sous-titre, « Codecs pour lire les formats mp3, sid… ». C’est ça qui nous intéresse.

Codecs GStreamer dans Ajout/Suppression de programmes

Pour l’installer, il suffit de cocher la case à gauche et de faire « Appliquer les changements ». Le logiciel va alors être téléchargé et installé automatiquement.

Logiciel installé avec succès

Vous pourrez alors lire vos mp3 tranquillement :

Fichiers mp3 lus dans Exaile

Si vous avez un message d’erreur selon lequel « une autre instance de synaptic est en cours d’exécution », cela signifie que vous êtes déja en train d’installer des paquets ou de faire des mises à jour et que donc il faut attendre que ces opérations se terminent pour pouvoir en commencer d’autres.

Une autre instance de Synaptic est en cours d'exécution

Voici quelques causes possibles :

– le logiciel Synaptic est lancé

– le gestionnaire de mises à jour est lancé

– vous installez des logiciels ou faites des mises à jour depuis le terminal.